icons8-google-play-music-480.png
iconfinder_spotify_287525.png
soundcloud.png
icons8-amazon-512_edited.png

Memory

Images

The so called happy memories,

They come back when I step in this dusty room.

They consumed my heart and soul in this fireplace where shadows fought to make their way inside.

I find it strange, but smells don’t change, it makes me feel like I am ten years old again.

But it's not the same.

Could I sleep without the weight of silence and darkness in there, or is it way too empty now to lie unafraid ?

 

I see your eyes, through the wall.

Laughing at everything you do.

Dimmed lights in the fall,

Now ghosts aren’t funny at all.

Hide and seek won’t save us from the truth.

 

No voice, no steps on the stairs.

Long gone are the days I could swear “always”

There’s no noise anymore,

No one left on this haunted floor.

 

It’s a long and desert road but I wander on it in peace.

At least it feels like it.

Should I feel satisfied, broken or out of my mind ? everything here seems so out of place.

But I still recognise all the pieces of my past :

A messy courtyard in the summer, and children running in the rain.

Broken glass and bloody hands, trust relies on a thin thread, but we were the best at playing games to fly away.

 

I feel the cold, on my skin,

But I can remember the warmth.

Candle flames in the wind,

Guiding my steps to the door,

Can I just sit here and remember it all ?

 

No voice, no steps on the stairs.

Long gone are the days I could swear “always”

There’s no noise anymore,

No one left on this haunted floor.

 

You are the memory,

And you are the mess in me.

Built in this house that fed my heart.

You are the memory,

You are the truth in me.

Built in the house that broke my heart.

 

Your voice, your steps on the stairs,

It hasn’t changed even after all these years.

Turn the music on, too loud like before,

And I will dance on this haunted floor.

 

Traduction française

Memory

Images

Les soi-disant souvenirs heureux, ils reviennent quand je marche dans cette pièce poussiéreuse.

Ils ont consumé,

Mon cœur et mon âme dans cette cheminée où les ombres se sont battues pour entrer.

Je trouve ça étrange, mais les odeurs ne changent pas, j'ai l'impression d'avoir à nouveau dix ans.

Mais ce n'est pas pareil.

Pourrais-je dormir là sans le poids du silence et de l'obscurité, ou est-ce bien trop vide maintenant pour ne pas avoir peur ?

 

Je vois tes yeux, à travers le mur.

Riant de tout ce que tu fais.

Lumières tamisées à l'automne,

Maintenant, les fantômes ne sont plus drôles du tout.

Jouer à cache-cache ne nous sauvera pas de la vérité.

 

Pas de voix,

Pas de pas dans les escaliers.

Le temps où je pouvais jurer "toujours" est révolu.

Il n'y a plus de bruit,

Il n'y a plus personne à cet étage hanté.

 

C'est une route longue et déserte, mais je m'y promène en paix.

Au moins, j'en ai l'impression.

Dois-je me sentir satisfaite, brisée, ou penser que je suis folle? Rien ne semble plus à sa place.

Mais je reconnais encore tous les morceaux de mon passé :

Une cour en désordre l'été, et des enfants qui courent sous la pluie.

Du verre brisé et des mains en sang, la confiance repose sur un fil mince, mais nous étions les meilleurs pour jouer à des jeux nous permettant de s'envoler.

 

Je sens le froid, sur ma peau,

Mais je me souviens de la chaleur.

Des flammes de bougies dans le vent,

Qui guident mes pas jusqu'à la porte,

Puis-je m'asseoir ici et me souvenir de tout ?

 

Tu es ma mémoire,

Tu es le désordre en moi.

Construit dans la maison qui a nourri mon coeur.

Tu es ma mémoire,

Tu es la vérité en moi.

Construit dans la maison qui m'a brisé le coeur.

 

Ta voix,

Tes pas dans les escaliers,

Rien n'a changé, même après toutes ces années.

Allume la musique, trop fort comme avant,

Et je danserai sur cet étage hanté.

Abonnez Vous !

© 2020 par JanE.B. Tous droits réservés.